AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le forum réouvre ses portes ce lundi 5 mars 2012 avec un nouveau contexte qui vous fera frémir Very Happy Nous espérons qu'il vous plaira !
Votez pour les top sites !

Partagez|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité


Invité
MessageSujet: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Dim 9 Oct - 15:27


So tell me when you're gonna let me in
I'm getting tired and I need somewhere to begin


Plus que dix secondes pensa le jeune homme avec ferveur, ayant déjà presque balancé son crayon dans sa trousse et sa trousse dans son sac. Il avait toujours haï et les sciences et avait affirmé durant toute la période qu'il avait passé à la Dalton Academy qu'il n'y avait pas pire prof que le leur. Visiblement, il se trompait. La femme qu'ils avaient en tant que "professeur" (remarquez qu'il mettait bien ce terme entre guillemets) était un mélange de furie mythologique et de requin qui n'avait aucune patience ni aucun talant pour la socialisation. La question étant : pourquoi était-elle prof si la vue d'un élève l'irritait à ce point ? Depuis qu'il avait commencé les cours avec elle, Blaine s'excusait sincèrement par pensées envers son ancien prof qui était certes soporifique mais un minimum aimable. La vérité était que Blaine, bien qu'il avait de bonnes notes, n'était pas un élève assidu et passait plus de temps à chanter qu'à travailler. Il fallait dire qu'il avait certaines facilités qui lui permettaient de ne pas vraiment travailler et il s'en sortait honorablement avec des A et des B. Rien de dramatique à ses yeux. Il aurait pu faire plus mais ne trouvait aucune passion dans les discours de ses professeurs. Il comptait donc les minutes, n'attendant qu'une chose, c'était la sonnerie retentisse. Dans ce cours-ci plus que dans n'importe quel cours. Il pinça les lèvres et rejeta un coup d'oeil à sa montre. Trois. Deux. Un. DRIIIIIIIIIIIIIING.

Un brouhaha retentit aussitôt dans toute la salle de classe. Les chaises raclaient le sol, les crayons s'entrechoquaient, les livres s'entassaient dans le sac, les élèves s'animaient, comme soudainement réveillés et discutaient entre eux. Le calvaire était enfin fini et Blaine avait officiellement fini sa journée de cours. Il était tout juste trois heures, le jeudi était un jour où il finissait relativement tôt. Bien avant Kurt qu'il attendrait patiemment dans la salle du Glee Club où il préparerait un nouveau morceau qui lui tenait à coeur. Néanmoins, leur adorable et tant aimée prof de science les calma de suite !

« Asseyez-vous tout de suite ! Le cours n'est pas terminé TANT que je n'ai pas dit qu'il était terminé. Vous êtes au lycée depuis deux ans ! Vous devriez savoir qu'on ne part pas dès que ça sonne. On dirait des gamins à la maternelle mais dire CELA serait insulté ces pauvres gosses qui feraient vos devoirs mieux que vous. »

Qu'est-ce qu'il disait. Leur prof de science tellement adorable. Il se rassit donc comme tout le reste de la classe et attendit patiemment que madame termine son discours qui ressemblait à un déluge de "eux, de "et donc, et de "bref". Elle les retint pendant dix minutes où le jeune homme gribouilla sur son cahier des têtes de diables et des coeurs entrelaçant son nom et celui de Kurt. Il était horriblement niais à chaque fois qu'il pensait à son petit ami. Mais ce n'était théoriquement pas de sa faute. Kurt était tellement adorable. Trop adorable pour son propre bien. Les petites moues qu'il faisait pour le faire craquer, ses sourires qui à chaque fois illuminaient ses magnifiques yeux bleus, sa force naturelle, sa timidité, ses expressions, ses façons d'agir, tout le rendait absolument dingue et le faisait l'aimer un peu plus qu'avant. Il étai presque impossible de ne pas l'aimer et Blaine aurait préféré mourir que le perdre à cet instant précis.

Finalement, quand la prof décida enfin de les lâcher, la moitié des élèves étaient en retard pour leur prochain cours ce qui ne sembla pas la déranger outre mesure et son après-midi était déjà bien avancé. Il prit son temps pour rejoindre la salle de chant et soupira d'aise en y entrant. Le piano, le silence, il se sentait bien ici. Le Glee Club avait su en faire un endroit accueillant où il appréciait d'être. Certes, parfois, il se sentait un peu comme un étranger ou un inconnu mais il finissait vite par ne plus y penser. Il avança presque religieusement jusqu'aux chaises où il déposa son sac avant de sortir les paroles de la chanson. It's so quiet de Björk. Chanson qu'il affectionnait particulièrement mais qui était aussi un véritable défi pour lui puisqu'elle l'obligerait à attendre des notes qui lui étaient difficiles. Il se glissa sur le banc du piano et posa les feuilles. Il resta quelques secondes à contempler les touches noires et blanches, se laissant aller à la rêverie. Il ne vit pas vraiment le temps passé. Ses doigts parcouraient juste les touches, laissant échapper une quelconque de mélodie de temps en temps. Il était tellement perdu dans ses pensées qu'il n'entendit même pas la nouvelle sonnerie retentir. Une heure s'était déjà écoulée mais il restait là, nostalgique, dans un souvenir lointain où il lui plaisait de se balader.


Dernière édition par Blaine Anderson le Mar 1 Nov - 13:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ Age du Personnage : 17 ans
❉ Popularité : 273
❉ Emploi/loisirs : Chanter
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Dim 9 Oct - 19:27

Les cours, les cours et encore les cours. Kurt avait sa tête posé contre le mur, il essayait tant bien que mal de se concentrer sur la prof de math et de prendre en note ce qu'elle disait pour le cour. Pourtant le jeune homme était bon élève et d'habitude il suivait les cours avec attention même s'il n'aimait pas la matière, ce qui était le cas avec les maths. Kurt ne s'en sortait pas trop mal avec ses notes et les résultats scolaires qu'il avait satisfaisait son père donc tout était parfais. Trois heure, la cloche sonna et voilà une heures de torture à base de x et de y. C'est officiel, le jeune homme était un artiste et non un scientifique. Tous les élèves qui quittaient leur salle firent un bruit à telle point que Kurt n'entendit plus la prof parler et donc elle s'arrêta le temps que ça se calme. Le bruit diminua et la prof reprit immédiatement les explications de son cour. D'un coup Kurt entendit un professeur crier dans la salle de derrière, il reconnu la voix de la prof de science, elle était encore de bonne humeur comme souvent, cette prof était vraiment horrible, une véritable torture. Il réalisa que Blaine avait court avec elle. Kurt grimaça en pensant à son petit ami surtout qu'il n'aimait pas les sciences tout comme lui. Cela leur faisait un point commun en plus.

Kurt regarda l'horloge, il était trois heure trente et Blaine avait déjà finit les cours depuis un petit moment donc il devait l'attendre car le jeudi Kurt finissait une heure plus tard que lui. Les deux jeunes hommes avaient pour habitudes de se rendre au Glee club pour chanter ou tout simplement parler, être seul au calme et dans un endroit qu'ils aimaient tout les deux.
Le jeune homme se mit à dessiner un coeur avec le nom de Blaine et le sien à l'intérieur, c'est un dessin qu'il avait déjà fais mais il l'avait trouver beau donc il le reproduisait souvent. Perdu dans sa contemplation de son dessin, il n'entendit pas la prof l'interroger . Il réagi uniquement quand Finn qui était à côte de lui , lui donna un petit coup de coude. Kurt releva les yeux vers son frère, intrigué puis il remarqua que la prof de math le regardait. Le jeune homme se sentait rougir, il était confus et gêner de sentir tous les regards sur lui.

- "Soyez attentif Mr Hummel, le cour n'est pas finit"

- "Oui, Madame, Désoler."

Kurt vit Finn sourire ainsi que quelques membres des New direction, le jeune homme soupira, vive les amis... Kurt re concentra sur son cahier et tilta que le dessin était dessus, non mais quel idiot. IL ferma les yeux, il ne manquait plus que son père tombe sur son dessin ou même Blaine. Comment réagirent-ils? Son père lui ferait la moral en lui disant d'écouter attentivement en cour. Ce qui n'était pas faux mais bon. Et Blaine? Kurt l'ignorait, il trouverait peut être ça un peu enfantin, c'est vrai mettre son nom et celui de la personne qu'on aime dans un coeur. Kurt était comme ça, un peu enfantin malgré tout.
Quatre heure moins dix, le jeune homme souria, plus que dix petites minutes et il était libre. Dans dix minutes il allait pouvoir revoir Blaine. Bon d'accord, ça faisait que trois heure qu'ils ne s'étaient pas vue, mais pour Kurt s'était trop. Le jeune homme ferma son cahier et posa son stylo dans sa trousse. Cinq, quatre, trois, deux , un, la sonnerie retentit enfin. Kurt se leva , prit son sac qui se trouvait par terre et y rangea son cahier et sa trousse. Il dit au revoir au membres des New Direction et prévenu son frère qu'il ne rentrait pas avec lui, qu'il rentrerait plus tard.

Kurt sors enfin de la salle de classe, il se dirigea vers son casier pour mettre les cahiers des cous qu'il venait d'avoir et pour prendre ceux du lendemain et surtout, il prit sa pochette de partition. Le jeune homme referma son casier et se dirigea tranquillement vers la salle du Glee Club.
Kurt arriva dans la salle du Glee Club rapidement et s'arrêta devant la porte. Un sourire s'affiche sur son visage. Il regarda Blaine assis sur le piano, perdu dans ses pensées.
Le jeune homme resta un bon moment à regarder son petit ami perdu dans ces pensés, Kurt se remémora leur rencontre. Kurt était dans les escaliers centrale de la Dalton Academy quand il demanda à l'une des personne présente ce qui se passer et c'est laine qui lui répondit. Des que Kurt l'avait vue, il l'avait trouver charment et il l'avait charmé avec sa voix lors de sa prestation sur une chanson de Katy Perry. IL aimait sa voix suave, une voix qui a chaque fois l'emportait totalement ailleurs comme s'il n'y avait toujours que Blaine et lui dans la pièce ou ils étaient.IL sorti à son tour de ses rêveries.Kurt entra doucement sans la salle pour ne pas faire de bruit, il s'arrêta derrière le jeune homme et posa ses mains sur les yeux de son homme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Jeu 20 Oct - 12:05

Quand Blaine avait commencé à jouer dans les spectacles de son école et qu'il attendait avec impatience et anxiété le moment où il chanterait devant une salle remplie de personnes qu'il connaissait ou pas, sa mère avait l'habitude lui préparer un de ses plats préférés : une tourte de pommes de terre, accompagnée par des tranches de jambons coupées de façon à former des personnages amusants. Dans ces moments-là, elle l'entraînait avec lui dans la cuisine et il aidait à la préparation. Consciencieux, il s'appliquait et oubliait un instant son trac. Ils n'échangeaient pas une parole, il y avait juste les bruits des couteaux qui hachaient les patates et la radio. Sa mère savait à quel point la musique le détendait et à la fin, sa voix couvrait celle du chanteur pendant qu'il regardait sa mère mélanger les oeufs et les pommes de terre. La bonne odeur qui envahissait ensuite la cuisine le berçait et réveillait son appétit. Il attendait avec impatience le moment où ce serait prêt et faisait le singe en dansant sur la dernière musique à la mode. Et sa mère le regardait faire, attendrie. Il voyait tant d'amour dans ses yeux qu'il était sûr que tout se passerait bien le soir lors de la représentation. Il mangeait son délicieux repas, le coeur léger, toute appréhension envolée. Au fil du temps, le trac avait disparu mais ce rituel était resté. Malgré ses protestations peu convaincantes comme quoi maintenant il était trop grand, sa mère le conduisait toujours dans la cuisine et il épluchait les patates en chantant.

Et à cet instant précis où il était perdu dans ses pensées, ses doigts jouant parfois une quelconque mélodie, c'était à cela que Blaine pensait. Il était envahi par cette odeur de tourte et cette chaleur rassurante et féminine qu'était celle de sa mère. Ses souvenirs étaient précieux à ses yeux et il les regrettait souvent. Tout avait changé quand il avait fait son coming-out. Sa mère l'aimait toujours autant mais venant d'Ecosse, elle était très religieuse et ne comprenait pas comme son fils, son bébé pouvait aimer les hommes. C'était quelque chose qui l'effrayait, qu'elle ne voulait pas accepter. Alors même si elle l'aimait encore, elle avait arrêté de faire cette tourte avec lui. Peut-être parce que ce n'était pas assez masculin ? Allez savoir, son père l'avait bien forcé à réparer pendant des jours une voiture de collection en croyant que se salir les mains lui feraient réaliser qu'il était un homme. Blaine n'avait jamais compris où était le problème à être gay. Ca ne le rendait pas moins homme et il pouvait très bien s'intéresser au football qu'au dernier styliste en vogue. Dans tous les cas, de ces moments bénis où il n'était qu'un enfant, il lui restait seulement cette odeur de tourte qui le rendait mélancolique et nostalgique. Maintenant, sa mère était devenue un goût acre de thé qu'elle le forçait à boire à chaque fois qu'elle recevait une des filles d'une de ses amies d'un quelconque club qui avait, bien évidemment, son âge et qui semblait intéressée, trop intéressée, par lui.

Son homosexualité avait tellement compliqué sa vie. L'incompréhension de sa famille mais aussi la violence de ce qui l'entouraient. Il avait toujours peur au fond de lui de revivre ce qui s'était passé le soir du bal de promo. Cette pluie de coup qui avait fondu sur lui parce qu'il n'était pas normal avait laissé des cicatrices bien plus profondes qui ne partiraient certainement jamais. D'un côté, être homosexuel lui avait aussi permis de prendre confiance en soi. Certes, il avait peur mais pour autant, il était hors de question qu'il se laisse marcher dessus. Et puis, cela lui avait apporté une autre chose. Merveilleuse, adorable, magnifique, incroyable, que jamais il ne laisserait partir. D'ailleurs en parlant d'elle ou plutôt de lui...

Blaine ne put s'empêcher de sourire un peu trop niaisement, dévoilant une parfaite série de dents blanches, quand il sentit les mains de son petit-ami (qui d'autre aurait pu faire quelque chose d'aussi enfantin et d'adorable que Kurt ?) venir couvrir son visage. Il se sentit fondre instantanément et se saisit des mains du brun. Il en porta une qu'il embrassa tendrement avant de se lever aisément et de faire face au jeune homme.

« Hey toi ! »

La voix de l'ex Warbler était pleine de tendresse et il sentit une soudaine bouffée de chaleur l'envahir alors qu'il se tenait si près de l'homme qu'il aimait. Il aurait voulu l'embrasser mais il se retint difficilement. Il ne voulait pas être démonstratif en public. Certes il n'y avait personne autour d'eux mais n'importe qui aurait pu les surprendre. Deux homosexuels ensemble était quelque chose de mal vu mais alors deux homosexuels démonstratifs, ce serait certainement très mal passé. Il trouvait cela injuste mais il n'y pouvait rien. Il aurait aimé pouvoir tenir la main de Kurt dans les couloirs et l'embrasser quand l'envie lui en prenait. C'était néanmoins impossible. Et il savait que parfois cela ne plaisait pas à son petit-ami si vrai, si pur, si impulsif aussi.

Blaine se contenta donc de poser une main tendre sur l'épaule de Kurt.

« Tu m'as manqué »
Blaine fit cet aveux presque à demi-mots, soudainement timide puis d'une voix plus assurée, reprit.

« Alors comment s'est passé ta journée ?»


Dernière édition par Blaine Anderson le Mer 26 Oct - 9:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
❉ Age du Personnage : 17 ans
❉ Popularité : 273
❉ Emploi/loisirs : Chanter
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Jeu 20 Oct - 19:57

    Les cours venaient de se terminer. Kurt après être passer à son casier pour poser ses affaires et prendre celles pour le lendemain se dirigea vers la salle du Glee Club pour aller retrouver son petit ami. Le jeune homme s'arrêta quelque instant sur le bas de la port regardant Blaine perdue dans ses pensées. A quoi ou à qui pouvait il bien penser? Kurt se le demanda.
    Le jeune homme finit par rentrer dans la salle de musique et à se diriger à pas de loup vers son petit ami. Une fois derrière lui, Kurt posa doucement ses mains sur les yeux du jeune homme. Kurt sentit Blaine sourire et il souria à son tour quand le brun lui pris les mains. Il en embrassa une avant de se lever et de faire face à Kurt qui était tout souriant.

    - Hey.

    Kurt était content de retrouver Blaine, de le voir, de pouvoir être prêt de lui , d'entendre sa vox même sur deux petit mots. Sa voix et son regard, deux choses qu'il adorait chez le jeune homme et qui le faisait craquer à chaque fois.
    Le jeune homme sentit que Blaine voulait l'embrasser ou avoir juste un contact mais qu'il n' osait pas. Ici, au lycée, ils étaient jugés en permanence, moins qu' avant mais quand même. Blaine et Kurt n'étaient pas aussi libre qu'un couple"Normal" comme Finn et Rachel par exemple. ILs pouvaient s'embrasser, se tenir la main dans les couloirs, se faire des câlins. Eux, non. Pour la simple raison qu'ils étaient différents et cela énerver Kurt au possible. Il ne comprenait pas pourquoi il y avait tant de haine face à eux. IL ne demandait rien de plus que de pouvoir faire comme tout le monde avec Blaine. Pouvoir l'embrasser quand bon lui semble ou lui faire un câlin. Mais non.
    Les seules fois ou ils pouvaient se faire un petit câlin s'était pendant le Glee Club. Kurt était avec ses amis, il était comprit et accepté comme il était tout comme Blaine qui s'était rapidement fait sa place chez les New Direction. Comme ne pas l'aimer? Chose impossible à envisager pour le jeune homme . Blaine était tellement adorable, gentil, attentionné et charment. Kurt se demander comment il pouvait être avec un homme aussi merveilleux. Sa bonne étoile l'avait entendu?

    Le jeune homme sentit Blaine poser tendrement sa mains sur son épaule, Kurt lui souria.
    Etant donner que nous étions vendredi et que s'était la fin de la semaine, les élevés se dépêchaient de rentrer chez eux. Le couloir était déjà presque désert.
    Et puis Zut.
    Kurt prit Blaine dans ses bras et posa sa tête sur son épaule. Le jeune homme savoura se moment. Il se sentait bien, protéger de tout, heureux.

    - Toi aussi tu m'as manqué. Les trois dernières heures sans toi ont été horrible.

    Kurt serra son petit ami un peu plus fort contre lui avant de se détacher à contre coeur de lui. Il fallait quand même être raisonnable, ils étaient encore au lycée. Il espérait juste que Blaine ne prenne pas mal cet élan d'affection dans un endroit public car le jeune homme n'aimait pas les démonstrations public et Kurt le savait pourtant.

    - Ma journée? Longue, surtout les deux dernières heures de maths étant donner que je me suis un peu fait mal voir par ma prof, sinon rien de bien grandiose. Toi par contre ça à swinguer avec la prof de science, j'étais dans la classe d' à côté et elle a bien crier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Mer 26 Oct - 11:42

Pour un couple, un simple toucher sur l'épaule comme geste affectueux semblait ridicule, totalement dérisoire mais il fut presque salvateur pour Blaine. Sentir la chaleur corporelle si agréable de Kurt sous la paume de sa main lui donna une sensation d'être rentré chez lui, d'être enfin à sa place, dans l'endroit où il se sentait le mieux. Il fit un sourire tendre au jeune homme et aurait voulu faire quelque chose d'autre comme passer une main sur son visage en une douce caresse (surtout pas dans ses cheveux parce qu'il aurait sans doute été assassiné dans les minutes suivantes vu la tonne de laque que Kurt mettait pour se coiffer chaque matin, il n'était néanmoins pas le mieux placé pour juger puisque lui utilisait au contraire, une tonne de gel pour faire disparaître ses bouclettes). Il retint cependant son geste parce qu'il se refusait toute démonstration en public même s'il devait se faire violence pour se tenir à cette décision. Il eut donc à peine le temps de renoncer à cette idée qu'il se fit happer par les bras de Kurt et qu'il se retrouva avec ce dernier entre les bras. Sa tête posée contre son épaule, son souffle balayant la peau de son cou, son coeur battant aussi fort que le sien contre le sien, l'odeur si particulière de ce dernier l'enveloppait et à cet instant, plus rien ne comptait. Bien sûr, Blaine se crispa contre le corps de son petit-ami, son coeur rata un battement et ses yeux légèrement écarquillés et affolés se posèrent sur la porte de la salle qui était grande ouverte et où n'importe qui aurait pu rentrer et les voir. On était certes vendredi soir mais les sportifs et les cheerleaders avaient entraînement et ils étaient sans doute les plus dangereux. Pourtant, Blaine ne fit rien pour se dégager parce que c'était trop bon de sentir Kurt dans ses bras, si près de lui. Sa chaleur l'avait totalement envahi et son odeur lui était monté à la tête. Et quand Kurt murmura dans le creux de son cou quelques mots qui eurent des intonations magiques à ses oreilles, il dut se faire violence pour ne pas lui ravir ses lèvres qu'il aimait tant. Il sentit Kurt le serrait un peu plus fort, comme s'il avait peur qu'il s'échappe. Finalement, Blaine passa ses bras dans son dos et lui rendit son étreinte. Il ne fit aucun geste pour s'écarter et accepta finalement de lâcher le brun quand ce dernier s'écarta de lui.

Kurt éloigné un peu de lui, l'ex Warbler reprit ses esprits et lança un petit regard réprobateur au jeune homme. Il savait que c'était dur de ne pas pouvoir s'embrasser quand ils le désiraient ou juste pouvoir s'enlacer mais ça aurait été pire s'ils l'avaient fait en public. Les représailles auraient été terribles. D'un autre côté, il ne pouvait même pas en vouloir une seconde à Kurt. Il était faible face à lui et si cela l'avait dérangé, il ne lui aurait pas retourné son étreinte.

« Ma journée? Longue, surtout les deux dernières heures de maths étant donné que je me suis un peu fait mal voir par ma prof, sinon rien de bien grandiose. Toi par contre ça à swinguer avec la prof de sciences, j'étais dans la classe d’à côté et elle a bien crié. »

Blaine eut une grimace évoquante en repensant à sa prof qui lui avait littéralement crevé les tympans. Il priait sincèrement pour que jamais, ô grand jamais, elle ne décide de se mettre au chant où il y aurait de grandes chances que la moitié de Lima ait besoin d'un rendez-vous chez un ORL. Il attrapa les mains de Kurt entre les siennes et l'attira jusqu'au banc du piano où il lui intima de s'asseoir avant de lui-même repliée une jambe sur ledit banc et de s'installer à son tour. Il ne relâcha pas pour autant ses doigts, les entremêlant aux siens. De là où ils étaient, on ne verrait pas leurs mains liées et si quelqu'un rentrait, ils auraient tout le temps de se séparer. Son pouce se mit à caresser la peau douce de Kurt.

« Je regrette sincèrement mon prof de Dalton. Il était horriblement soporifique mais on pouvait dormir en paix dans ses cours et nos oreilles étaient à l'abri. Enfin, peu importe. C'est du passé, nous sommes officiellement en week-end et je compte bien passer un maximum de temps avec toi durant cette fin d'après-midi et ces deux autres jours. »

Blaine lui adressa un sourire qui aurait pu être jugé de charmant. Il aurait bien voulu passer tout son week-end avec Kurt, nuits comprises mais il n'était pas sûr que le père de Kurt soit d'accord pour l'accueillir tout un week-end surtout que d'après Kurt, quand Blaine avait dormi à la maison parce qu'il était trop saoul pour rentrer chez lui (ils ne sortaient même pas ensemble à cette époque là) ce dernier avait failli faire une syncope. Il doutait donc d'être le bienvenue pour toute une nuit. Et chez lui... Ce n'était même pas envisageable. Ils ne savaient pas que Kurt existaient. Le dire à ses parents aurait signifié devoir leur présenter son petit-ami et il voulait lui épargner cette épreuve parce que ses parents feraient obligatoirement des remarques désobligeantes. Il fallait donc qu'il accepte de devoir se séparer de Kurt un soir pour mieux le retrouver le lendemain.

« Alors dites-moi Mr Hummel, que voulez-vous faire de ce fabuleux week-end ? »
Revenir en haut Aller en bas
❉ Age du Personnage : 17 ans
❉ Popularité : 273
❉ Emploi/loisirs : Chanter
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Sam 29 Oct - 21:13

    Kurt prit Blaine dans ses bras et il sentit le jeune homme se crispa lèveraient sûrement sous le coup de la surprise mais aussi de la peur, ils étaient dans la salle de chant et une personne pouvait les voir et on ne pouvait prévoir les réactions des gens vis à vis de leur relation, surtout dans le lycée, Kurt le savait bien.. Le jeune homme ferma quelques instants les yeux profitant d'être dans les bras de son petit ami et de sentir son parfum qu'il aimait tant. Quand Kurt se détacha des bras de Blaine, il remarqua que le jeune homme lui lança un regard réprobateur, le jeune homme fi la moue. Il savait que Blaine n'aurait pas aimer le geste même il avait quand même répondu à son étreinte et Kurt en était content, ils faillaient juste qu'ils fassent très attention quand ils étaient au lycée ou dans un lieu public en faite il n'y avait que chez Kurt ou les deux jeunes garçons pouvaient être vraiment eux même. Blaine ne l'avait encore jamais emmené chez lui, ni même montrer à ses parents, il ne savait même pas si le jeune homme leur avait parler de lui mais comme la situation était compliqué, Kurt comprenait Blaine.

    Quand Kurt lui raconta sa journée et le faite qu'il ai entendu la prof de science crier fit grimacer son petit ami. Le jeune homme le comprenait cette prof était vraiment horrible, de quoi vraiment vous faire détester les sciences pour toujours. Déja que pour Kurt s'était pas vraiment sa tasse de thé mais alors avec elle, il ne savait pas comment il arrivait à survivre à ces cours. Blaine était du même avis que lui .

    « Je regrette sincèrement mon prof de Dalton. Il était horriblement soporifique mais on pouvait dormir en paix dans ses cours et nos oreilles étaient à l'abri.Enfin, peu importe. C'est du passé, nous sommes officiellement en week-end et je compte bien passer un maximum de temps avec toi durant cette fin d'après-midi et ces deux autres jours. »

    Kurt souria, c'est vrai que l'ancien professeur de Blaine était soporifique. Kurt ne l'avait eu longtemps comme professeur, mais il avait tout de suite comprit que les dires de ses amis étaient vrais. Pendant le premier cour, le jeune homme avait bien qu'il allait s'endormir tellement le prof était endormant. Les une heure de cour, lui avait paru une éternité. Kurt était comme Blaine , il préféré, un prof soporifique, qu'une prof qui passait son temps à crier et à donner des mal de tête. Surtout pour les chanteurs qu'étaient les deux jeunes hommes se n'étaient pas vraiment recommander.
    Le jeune homme souria à son petit ami quand il entendit la fin de sa phrase. Week end. Les deux jours les plus importants, deux jours où Kurt n'était pas au lycée ou il pouvait pensé à autre chose qu'a ses cours. Enfin, les deux jeunes hommes allaient pouvoir se voir beaucoup plus. Blaine lui demanda se qu'il contait faire de son week end et ça s'était une très bonne question car le jeune homme n'en avait absolument aucune idée. IL savait juste que son père et son frère ne seraient pas la tout le samedi et une parti du Dimanche.

    - Mr Hummel ne sait pas vraiment mais il a quelques petites idée.
    Etant donner que mon père et Finn ne sont pas là Samedi toute la journée et une partie du Dimanche car ils vont voir un match. Je pensais que l'on pourrait passer la journée de samedi ensemble , se promener, faire les magasins , passer du temps ensemble. Le soir tu pourrais venir à la maison. Carole sera sûrement d'accord et le dimanche matin on ferai nos devoir et mon père te ramènerai en rentrant. Quand pense Mr Anderson?


    Kurt était d'un coup nerveux, il savait que Blaine accepterai de passer le samedi avec lui mais le soir pas sur, vue que la dernière fois qu'il était venu, son père avait failli faire une attaque en le voyant dans le lit de Kurt. Depuis se jour, Kurt avait parlé à son père et il devait lui demander c'était la seul obligation qu'il avait et puis Carole serai là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Dim 30 Oct - 9:06

La compagnie de Kurt avait vraiment un effet apaisant sur lui pensa Blaine alors qu’il se sentait enfin merveilleusement bien. Certes sa journée n’avait pas été si horrible mais ce n’était que quand il était avec le brun qu’il se sentait bien. Sans lui, il avait toujours l’impression qu’il lui manquait une partie de lui. Il lui manquait son cœur tout simplement qu’il avait offert à Kurt sans demi-mesure.

« Mr Hummel ne sait pas vraiment mais il a quelques petites idées. »

Blaine regarda Kurt en souriant tendrement, faisant ce truc avec ses yeux qui ne pouvait être décrit. On aurait pu dire qu’il levait les yeux au ciel mais ce n’était pas vraiment le cas. Quand on faisait ça, c’était qu’on était exaspéré et Blaine ne l’était jamais avec Kurt. Non c’était différent. C’était une moue amusée qui montrait l’attachement qu’il avait pour le côté enfantin de Kurt. Après tout, il n’y avait que lui qui pouvait se contredire dans une phrase sans aucune mauvaise foi. Il ne savait pas ce qu’il voulait mais au fond savait. C’était souvent comme cela avec lui. L’ancien Warbler mettait cela sur le compte de la timidité du brun. Malgré tous ses efforts, Kurt était parfois incertain, ne savant pas où était les limites. Au fond, c’était un peu la même chose de son côté. Ils se cherchaient. Dans tous les cas, Blaine n’interrompit pas Kurt et le laissa continuer.

« Etant donné que mon père et Finn ne sont pas là samedi toute la journée et une partie du dimanche car ils vont voir un match. Je pensais que l'on pourrait passer la journée de samedi ensemble, se promener, faire les magasins, passer du temps ensemble. »


Blaine acquiesça, d’accord avec n’importe quelle idée de Kurt tant qu’ils passaient du temps ensemble. De toute façon, vu l’obsession de son petit-ami pour les boutiques, il était presque inimaginable qu’il ne se fasse pas trainer dans le centre commercial. Lui aussi aimait les vêtements mais pas autant que Kurt. Il soignait son apparence mais n’hésitait pas à trainer en jogging les dimanches matin ce que Kurt n’aurait certainement jamais fait. Le brun se rappela avec amusement de la première fois où Kurt l’avait vu sans son uniforme de Warbler. Il l’avait observé sous toutes les coutures. En revanche, quand il avait été transféré à McKinley, il aurait pu débarquer avec une robe à poids rose et des chaussures jaunes fluo à talon qu’il ne l’aurait même pas remarqué (ou peut-être que si, se travestir en fille, ça marquait non ? Enfin il ne l’aurait pas fait, il avait tout de même une certaine virilité). Le brun se rappela aussi de la joie qu’il avait vu dans le regard de Kurt le jour où il lui avait annoncé qu’ils étaient désormais élèves dans le même lycée. Il avait su à cet instant qu’il ne regretterait jamais sa décision.

« Le soir tu pourrais venir à la maison. Carole sera sûrement d'accord et le dimanche matin on ferait nos devoirs et mon père te ramènerait en rentrant. Qu’en pense Mr Anderson ? »

Le reste de la proposition laissa Blaine plongé dans une certaine perplexité. Bien sûr, lui adorerait passer toute la nuit dans les bras de son petit-ami et s’il avait dit non, il aurait certainement fallu l’emmener au 911. Mais le père de Kurt dirait-il oui ? Le brun n’était pas vraiment sûr de ça. Il n’avait pas apprécié de le retrouver dans le lit de son fils (avec la gueule de bois en plus) et quand il était venu le voir au garage pour lui parler de la totale ignorance de son fils en matière de sexe (il priait pour que Kurt n’apprenne jamais ça où il passerait un sale quart d’heure), il s’était retenu de trembler face au regard de l’homme. Désormais, Burt était aimable avec lui comme il l’était avec Rachel mais il n’était pas pour autant sûr qu’il lui accorde le droit de passer la nuit avec son fils. Enfin si Kurt le proposait, peut-être qu’il se trompait… Il eut une grimace en entendant parler de devoir et se rendit compte après que Kurt ait fini sa phrase sur une voix hésitante que cette dernière aurait pu être mal interprétée. Il se rapprocha un peu plus du jeune homme et leurs jambes se touchèrent. Tout en continuant de caresser la peau douce des mains de Kurt, il lui répondit tout sourire.

« Eh bien Mr Anderson trouve que toute cette proposition a l’air alléchante et il a hâte d’être demain. Peut-être pas à dimanche parce que cela signifierait devoir te laisser et aussi travailler. Mais est-ce que tu es sûr que ton père sera d’accord ? La dernière fois, il n’avait pas l’air ravi. »

Il fit une pause et se décida à ajouter autre chose.

« Dans tous les cas, quoiqu’on fasse demain, je suis sûr que j’adorerais chaque minute avec toi. Et si je peux rester chez toi samedi soi, ce sera tout simplement parfait. »

Il faudra juste que je trouve une excuse pour mes parents, rajouta-t-il pour lui-même. Il trouverait bien quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
❉ Age du Personnage : 17 ans
❉ Popularité : 273
❉ Emploi/loisirs : Chanter
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Dim 30 Oct - 21:37

    Le jeune homme souria quand il vit la petite tête que fit Blaine quand il entendit la premier phrase qu'il venait de dire. Tête qui voulait dire qu'il aimait cette partie de la personnalité de Kurt. C'est a dire d'être un peu enfantin sur les bord et de se contre dire dans une seule et même phrase. IL faisait ça car derrière son air sur de lui, Kurt était tout le contraire, il avait besoin d'être sans caisse rassurer et guider. Pour faire ça le jeune homme était vraiment le meilleur se qui avait don d'en agacé un certain nombre mais pas Blaine et heureusement pour lui. Autrement il ne pourrait sûrement pas supporter le jeune homme surtout que Kurt ne le faisait presque jamais exprès sauf quand il voulait vraiment énervé son interlocuteur. Avec Blaine sa ne servait à rien, ce n'est pas comme ça qu'il arriverait à l'énervé, il le savait. Et puis pourquoi, le jeune homme voudrait mettre en colère son petit ami? Kurt tenait trop à Blaine pour ça et leur rares disputes, rendait le jeune homme plus que malheur, il détestait être en froid avec l'homme qu'il aimait. Déjà qu'il se demandait tous les jours comment il pouvait avoir un ange tel que lui à ses côtés, tout les jours pour le rendre heureux, le réconforter dans les moments difficiles car Blaine était toujours là, depuis le début même quand ils ne se connaissaient pas encore beaucoup. Blaine lui remontait le morale, le faisait sourire, lui rendait la vie magique.
    Kurt souria à Blaine. Le jeune homme lui avait demander ce qu'il voulait faire de son week end et bien sur pour Kurt le week end était synonyme de décontraction et de Blaine. Il était hors de question qu'il soit séparer de lui même deux jours. Première chose à faire, shopping, bien sur. Kurt aimait les magasins et ça Blaine le savait et lui aussi appréciait moins que lui bien sur. Le jeune homme n' avait pas fait les magasins depuis un petit moment donc il était temps de remédier à cette situation. Blaine se rapprocha de luis, à présent leur jambe se touchaient et il avait toujours sa main dans la sienne.

    "Eh bien Mr Anderson trouve que toute cette proposition a l’air alléchante et il a hâte d’être demain. "

    Kurt souria à son petit ami, satisfait. Heureux que le jeune homme accepte son idée pour la journée du Samedi. Kurt avait déjà hâte d'y être.

    "Peut-être pas à dimanche parce que cela signifierait devoir te laisser et aussi travailler. "

    Le jeune home comprenait tout à fait Blaine, le dimanche voulait dire de le week end était et que les cours allaient reprendre le lendemain. ILs devaient faire leurs devoir et se quitter pour mieux se retrouver le lundi matin pour une nouvelle semaine de cour. Chose qui n'était pas des plus agréable, alors heureusement qu'il y avait les New Direction. Kurt se savait pas ce qu' il ferait sans eux, même si de temps en temps, il y avait des tensions, Kurt les aimaient. A chaque cours, s'était une bouffée d'oxygène et surtout de talent et de prestation. Comme le disait leur professeur, chaque membre avaient du talent et Kurt était tout à fait d'accord avec ça. Le jeune homme adorait regardé ses camarades se produirent sur scène pendant des duels ou de simple présentation entre eux pour les besoins du cour.

    "Mais est-ce que tu es sûr que ton père sera d’accord ? La dernière fois, il n’avait pas l’air ravi. "

    Kurt se redit un peu, son père était un sujet un peu sensible. Les conditions dont il avait vue Blaine pour la toute première fois était en cause. Kurt avait ramener son ami car à l'époque ils ne sortaient pas ensemble. Blaine avait un peu trop bu donc par précaution, Kurt l'avait ramener chez lui. Le matin quand son père avait débarquer dans la chambre et qu'il avait vue Blaine dans la lit de Kurt.
    Le jeune homme avait eu une discussion avec son père peut de temps après et ils s'étaient mis d'accord sur un accord, Kurt devait lui demander la permission avant d'invité un garçon à dormir surtout si celui ci était son petit ami.

    - Je vais lui demander de suite.

    Le jeune homme souria à Blaine et sortit son portable, composant le numéro de son père et bien sur il tomba sur le répondeur. Kurt soupira son père répondait jamais quand il le fallait. Le jeune homme laissa un message expliquant la situation . Kurt raccrocha et pria pour que la réponse de son père soit positive.

    "Dans tous les cas, quoiqu’on fasse demain, je suis sûr que j’adorerais chaque minute avec toi. Et si je peux rester chez toi samedi soi, ce sera tout simplement parfait. "

    - Ba il va falloir attendre un peu avant d'avoir la réponse pour demain soir. Moi aussi je suis content qu'on puisse passer ce week end ensemble.

    Kurt serra doucement la main de son petit ami, puis il inspira légèrement se risqua à aborder un sujet assez sensible pour Blaine.

    - Mais ça ne va pas déranger t'es parents?

    Kurt guettait les réactions de Blaine, il ne voulait pas avoir poser la question de trop et que le jeune homme s'énerve contre lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Lun 31 Oct - 9:56

Blaine eut un sourire attendri quand Kurt appela son père. Il était comme son habitude. Tellement excité qu’il parlait vite au point que le brun se demanda si le père de son petit-ami comprendrait ne serait-ce qu’une chose au message que son fils était en train de lui laisser. A la limite, se dit-il, ce n’était peut-être pas une si mauvaise chose. Burt étant un homme simple qui n’aimait pas vraiment se compliquer la vie et qui, en plus, voulait rendre son fils heureux dirait oui sans trop savoir ce qu’il acceptait mais tant que Kurt allait bien, c’était tout ce qui comptait. Blaine pensait un peu la même chose. Peu importe les demandes extravagantes de Kurt, il ne voulait que son bien être et bien sûr, il finissait par dire oui à tout. C’était comme le soir du bal de promo. Malgré une petite dispute, rien n’avait pu dissuader Kurt de porter le costume qu’il voulait. Au fond, Blaine l’admirait pour cela. Le jeune homme était bien plus courageux que lui ne l’était. Quand Kurt raccrocha, l’ex Warbler récupéra aussitôt la main de son petit-ami, la faisant prisonnière de ces doigts. "Dans tous les cas, quoiqu’on fasse demain, je suis sûr que j’adorerais chaque minute avec toi. Et si je peux rester chez toi samedi soi, ce sera tout simplement parfait. "

« Ba il va falloir attendre un peu avant d'avoir la réponse pour demain soir. Moi aussi je suis content qu'on puisse passer ce week-end ensemble. »

Blaine sourit à l’étreinte des doigts de Kurt sur sa main et lui rendit son geste affectueux en laissant son pouce caresser la peau qu’il pouvait atteindre. Il aurait pu rester des heures comme ça, juste avec Kurt à le regarder droit dans les yeux et à sentir sa présence réchauffante au près de lui. Néanmoins, ce qu’on désire n’arrive que peu souvent.

« Mais ça ne va pas déranger tes parents ? »

L’ex Warbler se tendit aussitôt à l’évocation de ses géniteurs. Tous les muscles de son corps se crispèrent et Blaine tenta de sourire à Kurt pour… En fait, il ne savait pas pourquoi il voulait lui sourire, sans doute pour le rassurer, mais dans tous les cas, cela ressembla plus à une pauvre grimace et échoua totalement. Alors ça, c’était un peu le sujet qui cassait tout… Il n’en voulait pas à Kurt, non bien sûr que non, c’était normal qu’il pose ce genre de questions. Il se sentait juste gêné de lui avouer la vérité. Lui dire qu’aux yeux de ses parents il ne s’appelait pas Kurt mais Matéo ou Rachel ou autre. Il n’avait jamais parlé de lui à sa famille, il n’y avait que Matéo qui le connaissait et qui le couvrait la plupart du temps (ce qui incluait qu’il lui était redevable et que bien mal lui en aurait pris s’il avait voulu lui faire une mauvaise blague.)

« Hum… Non, je ne pense pas. En fait, je leur dirais que j’irais dormir chez Rachel... Ou chez quelqu’un d’autre…»

Blaine eut une petite grimace d’excuse puis prit d’une impulsion il détacha une de ses mains de celles de Kurt et la posa sur la joue du garçon. Il la laissa descendre dans une douce caresse jusqu’à ce qu’elle s’arrête dans le creux de son cou. Il lui devait une explication un peu plus profonde que ce qu’il lui avait donné.

« Kurt, je… Je n’ai jamais parlé à mes parents de toi. Pas parce que je ne tiens pas à toi, au contraire. Tu es actuellement la personne la plus importante à mes yeux et je ne veux pas que tu sois blessé. Mes parents m’aiment, je n’en doute pas mais mon homosexualité, ils… Ils ne comprennent pas, ils n’y arrivent pas. Quand je leur ai dit que j’étais gay, ma mère a demandé ce qu’elle avait raté avec moi. Ils ne veulent pas me blesser, c’est juste qu’il n’y arrive pas. Et si je leur dis que j’ai un petit-ami, si je leur pare de toi, ils vont forcément vouloir te rencontrer. Et crois-moi, ils ne seront pas comme Carole et Burt l’ont été avec moi. Ils vont sans doute être gênants, piquants dans l’espoir que tu me quittes et que je réalise que ce n’est pas le chemin que je veux.»

Blaine avait la voix emprunte d’une certaine tristesse. Ce n’était pas un sujet qu’il aimait aborder mais il voulait que Kurt sache le maximum de choses à son propos. Il porta sa deuxième main sur l’autre joue du brun, prenant son visage en coupe.

« Je ne veux pas que tu souffres Kurt, c’est pour cela que je n’ai rien dit à ton sujet. Mais… »

Cette fois, la voix du jeune homme se fit hésitante et il eut un besoin presque vital d’être le plus proche de son petit-ami. Il se rapprocha de lui jusqu’à ce que leurs fronts se touchent.

« Je t’aime Kurt, n’en doute jamais. De tout mon cœur. Et j’espère sincèrement que nous deux, ça durera le plus longtemps possible. Et si après le lycée, on est encore ensemble et si tu es d’accord, je te présenterai à mes parents à ce moment là.»

Le jeune homme eut un petite sourire gêné, craignant la réaction de Kurt face à tout ce qu’il venait de lui révéler.
Revenir en haut Aller en bas
❉ Age du Personnage : 17 ans
❉ Popularité : 273
❉ Emploi/loisirs : Chanter
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Lun 31 Oct - 21:49

    Kurt tenait toujours la mains de Blaine dans la sienne et il souria quand le jeune homme lui rendit son geste. Il était heureux d'être là avec Blaine, seul. Il pourrait resté comme ça avec Blaine une éternité, rien qu'eux deux, rien que la présence du jeune homme pour réchauffer l'atmosphère.
    Blaine se crispa à la question qu'il venait de lui posé et essaya de lui sourie comme pour le rassurer mais ça sonné faux. A cet instant , le jeune homme se maudissait d'avoir posé la question sur un sujet qui était sensible.

    « Hum… Non, je ne pense pas. En fait, je leur dirais que j’irais dormir chez Rachel... Ou chez quelqu’un d’autre…»

    Kurt vit Blaine avoir une petite grimace d’excuse . D'un coup le jeune homme lâcha sa main pour mettre la sienne sur la joue de Kurt et lui faire une douce caresse jusqu'à arrêté sa main au creux de son cou. Le jeune fut plus que surpris du geste de son petit ami, mais il ne dit rien loin de là. Mais la petite grimace d'excuse et cette petite caresse interpella Kurt. Blaine allait sûrement lui dire quelque chose, une manière à lui de le prévenir. Il ne savait pas mais il attendait de savoir ce que le jeune homme avait à lui dire.

    « Kurt, je… Je n’ai jamais parlé à mes parents de toi. Pas parce que je ne tiens pas à toi, au contraire. Tu es actuellement la personne la plus importante à mes yeux et je ne veux pas que tu sois blessé. Mes parents m’aiment, je n’en doute pas mais mon homosexualité, ils… Ils ne comprennent pas, ils n’y arrivent pas. Quand je leur ai dit que j’étais gay, ma mère a demandé ce qu’elle avait raté avec moi. Ils ne veulent pas me blesser, c’est juste qu’il n’y arrive pas. Et si je leur dis que j’ai un petit-ami, si je leur pare de toi, ils vont forcément vouloir te rencontrer. Et crois-moi, ils ne seront pas comme Carole et Burt l’ont été avec moi. Ils vont sans doute être gênants, piquants dans l’espoir que tu me quittes et que je réalise que ce n’est pas le chemin que je veux.»

    La première chose qui interpella Kurt dans le discours de son petit ami, c'est le ton un peu triste qu'il avait employé, ça lui fit mal.
    La première phrase lui fit un choque si bien qu'il du perdre un peu de couleur. Blaine n'avait jamais parlé de lui à ses parents. Le jeune homme se demanda pourquoi. Avait-il fait quelques de chose de mal? Quand son petit ami lui dit qu'il était la personne la plus importante à ses yeux, les couleurs qu'il avait perdu réapparurent immédiatement , le jeune homme devait être rouge pivoine et Kurt lui souria. Maintenait qu'il expliquait le pourquoi du comment. Le jeune homme comprenait pourquoi Blaine n'avait jamais parlé de lui à ses parents , il voulait juste le protéger car c'est vrai et Kurt en avait conscience, ses parents étaient formidables. Même si son père était des fois un peu casse pied, le jeune home était heureux d'être comprit et accepter comme il était par les siens, de pouvoir leur parler de son petit ami. C'est quelque chose qu'il était ravis de pouvoir faire librement, aussi librement qu'il le pouvait car Kurt était quand même timide donc il ne s'étendait pas sur certain sujet surtout avec ses parents. La dernière phrase que dit Blaine, le choqua, il ne comprenait pas pourquoi ses parents auraient voulu les séparer. Ils n'acceptaient peut être pas son homosexualité mais ils auraient pu être heureux pour Blaine si ils avaient été au courant qu'il était avec quelqu'un. Kurt se chercha pas plus loin, ça ne le regardait pas de tout façon.

    - Je.... sais pas grave Blaine, ne tant fais pas pour ça, s'il te plaît.

    Kurt regarda Blaine portait sa seconde mains sur son visage et lui fit un petit sourire.

    « Je ne veux pas que tu souffres Kurt, c’est pour cela que je n’ai rien dit à ton sujet. Mais… »

    - Je comprend Blaine, je t'assure. Tu as fait sa pour ne pas me blesser et je t'en suis reconnaissant. Merci de me l'avoir dit.

    Kurt était sincère, il n'en voulait absolument pas à Blaine de ne rien avoir dit à ses parents. Le jeune homme se rapprocha encore plus de lui , si bien que leur front se touchèrent. Le jeune homme plongea son regard dans celui qu'il aimait tant de son petit ami.

    « Je t’aime Kurt, n’en doute jamais. De tout mon cœur. Et j’espère sincèrement que nous deux, ça durera le plus longtemps possible. Et si après le lycée, on est encore ensemble et si tu es d’accord, je te présenterai à mes parents à ce moment là.»

    Kurt resta silencieux après la déclaration de Blaine. Les larmes lui étaient monter aux yeux sans qu'il ne veille. Ce que venait de dire le jeune homme était juste... Kurt n'avait pas de mot. Le faite qu'il pense à après le lycée, il espérait qu'il avait raison, que rien ne les séparaient.
    IL voulait dire quelque chose mais aucun mot ne vient comme s'il avait perdu l'usage de la parole.
    Kurt prit alors de nouveau Blaine dans ses bras, le serrant fort contre lui.

    - Moi aussi je t'aime comme un fou Blaine.

    Kurt lui murmura cette phrase à l'oreille de son petit ami qu'il serrait toujours contre lui. Apres ce que venait Blaine venait de lui dire, la petite phrase de Kurt pouvait vraiment sembler dérisoire mais il était sincère, il l'aimait mais il n'était pas vraiment doué pour le monter avec des mots.

    D'un coup le portable de Kurt sonna, le faisant sursauté, sûrement son père qui appelait. Le jeune homme soupira et quitta les bras de Blaine à contre coeur. Il prit son portable de sa poche et décrocha.
    Quelques minutes lus tard, il raccrocha, remettant son portable dans sa poche.

    - Devine, qui va venir passé un week end complet chez moi???

    Kurt ne pu s'empêcher de sourire. Pensant déjà au super week end qui aller venir et sur le faite qu'ils n'auraient pas se séparer le Samedi soir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité


Invité
MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Mar 1 Nov - 11:12

La réaction de Kurt soulagea Blaine d’un poids qui lui était tombé sur les épaules comme une chape de plomb. Certes, au début, son petit-ami avait donné l’impression de ne pas trop apprécier ce qu’il lui disait et le brun avait eu le sentiment qu’il avait pâli sous ses doigts mais plus il avançait dans son monologue (les mots venaient plus facilement qu’il ne l’aurait pensé), plus il voyait Kurt se détendre entre ses mains. Il paraissait juste triste. Pour lui ? Certainement, lui-même ne pouvait s’empêcher de ressentir un sentiment de peine. Pas forcément pour lui mais pour ses parents qui n’étaient pas capable de comprendre où se trouvait le bonheur de leur fils. Au fond, il préférait ne pas y penser. Etre si proche de Kurt lui fit néanmoins du bien. Le sentir près de lui était une bénédiction, c’était comme s’il trouvait enfin son lieu pour se recueillir, s’épanouir. Ce qui se passait entre lui et le brun était tellement magique, tellement fort, tellement beau qu’il ne regrettait pas un instant toutes les décisions qu’il avait prise. Mentir à ses parents pour se faire transférer, quitter des amis. Tout cela en valait la peine. Kurt en valait la peine. Il ne savait pas où ils allaient, après tout lui n’était qu’un junior alors que Kurt était un senior, il ne savait pas si leur relation tiendrait après le lycée mais il était comme tous ces adolescents amoureux : son petit-ami était pour l’instant le centre de son monde et rien ne comptait plus que cela. Aussi, il fut plus que sincère en lui avouant qu’il espérait qu’eux deux, ça aille le plus loin possible. Cette déclaration sembla émouvoir son petit-ami puisqu’il vit ses yeux devenir humides. Il eut un sourire un peu gêné mais il douta que Kurt le visse. Il fut attiré dans une autre étreinte et cette fois, il enfouit sans aucun remord son visage dans le cou du jeune homme, respirant son odeur et le serrant aussi fort qu’il le pouvait sans lui faire mal. Kurt fit de même et lui murmura quelques mots à l’oreille qui manquèrent de faire louper plusieurs battements au cœur de l’ex Warbler.

« Moi aussi je t'aime comme un fou Blaine. »

Un sourire se dessina sur les lèvres du brun et il ne put s’empêcher de remarquer à quel point cela était devenu facile de dire ces trois petits mots. Le premier à le dire avait été lui. Ce n’était pas du tout programmé. Kurt était parti à New-York pour quelques jours et il lui avait sincèrement manqué. Plus qu’il ne l’aurait cru. Quand ils s’étaient revus, Kurt était là, toujours identique à lui-même. Chaque mot, chaque geste le faisaient fondre et il les aimait ces gestes. Il aimait Kurt. C’était sorti tout seul. Bien sûr, il avait ensuite senti monter le stress en lui en moins d’une seconde. C’était comme s’il s’était retrouvé noyé sous une vague d’anxiété. Il pensait à toutes sortes de choses. C’était sans doute trop tôt pour le dire, Kurt ne ressentait pas la même chose, il avait tout gâché. Et puis Kurt lui avait dit qu’il l’aimait et il avait eu l’impression d’atterrir directement dans un monde en guimauve avec des fleurs partout. Mais il s’en fichait complètement parce que Kurt l’aimait et que rien d’autre n’avait d’importance.

Le jeune homme serait bien resté dans les bras de Kurt pour toujours, même s’ils étaient au lycée, il était trop bien pour s’occuper du reste du monde. Malheureusement pour lui, son souhait ne fut pas exaucé. La sonnerie du portable de Kurt retentit et ce dernier dut malheureusement décroché. Pendant qu’il parlait au téléphone avec ce qui semblait être son père, Blaine récupéra ses partitions et les remit dans son sac. Au point où il en était, il ne répéterait pas ce soir. Il n’était même pas sûr d’en avoir envie. Pour l’instant, il voulait juste profiter du maximum de temps avec le brun. Quand ce dernier raccrocha, il avait un sourire rayonnant sur le visage ce qui fit sourire Blaine qui avait compris ce qui s’était dit dans la conversation.

« Devine, qui va venir passer un week-end complet chez moi ??? »

« Au hasard, je dirais moi. »

Il eut un sourire, ravi de la perspective de passer plus de vingt-quatre heures non stop avec Kurt. Il se rapprocha de lui et enlaça une de leurs mains, à croire qu’il ne pouvait tout simplement plus se passer du contact avec lui. Kurt le rendait totalement dépendant à sa personne et au fond, ça ne le dérangeait même pas. Il avait envie de quitter le lycée désormais pour se retrouver dans un endroit plus intime où il pourrait enfin embrasser le brun. Il n’avait pas pu sentir ses lèvres sur les siennes de toute la journée et il commençait à arriver à saturation. Il s’approcha donc de lui et lui susurra à l’oreille.

« Maintenant, ce n’est pas que je n’aime pas McKinley mais peut-être qu’on pourrait déjà commencer notre week-end et aller dans un endroit plus tranquille, moins scolaire et où on pourrait arrêter de se cacher. »

Il s’écarta un peu de son petit-ami et soudain timide, rajouta :

« A moins que tu veuilles rester ici. On fait comme tu veux. »

Kurt dissipa vite ses doutes en lui disant qu'il était partant pour quitter le lycée. Blaine lui sourit et ils partirent côte à côté comme de bons amis, leurs mains s'étaient séparées pendant leur traversée du lycée. Elles ne se retrouvèrent qu'une fois qu'ils furent à l'abri dans la voiture de Blaine. Et ce dernier n'attendit pas plus longtemps pour embrasser son petit-ami. Ils passèrent leur fin de soirée ensemble et quand ils se quittèrent, ils n'attendaient qu'une chose, se retrouver le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE] Aujourd'hui à 0:08

Revenir en haut Aller en bas

Somewhere only we know ♪ Kurt&&Blaine [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Light up the world :: Inachevés-